top of page
  • Writer's picturePatrick Maurus

édito octobre 2023: le vaisseau fantôme


Chaque fois que nous prenons la plume pour parler de ‘nos’ Corées, nous ne pouvons pas ne pas nous poser la question : A quoi bon ? La systématicité des articles et émissions décervelés sur la RPDC (et les Corées en général) a tout ce qu’il faut pour nous décourager. On connaît la règle : répéter les mêmes âneries sur ces sujets permet de se faire réinviter sur les plateaux, tandis qu’avoir été sur place est déjà louche.


Le vaisseau fantôme de Corée du Nord
Le vaisseau fantôme de Corée du Nord

©Johanna Chmakoff, 2023


A l’occasion d’un article-interview dans Le Monde, pour la réédition augmentée des Trois Corées, le triste suivisme de la presse (découvrir un article chez le confrère et vouloir faire le même) nous a valu quelques interrogations, qui tombaient pile avec la survenue de ‘l’information’ de la semaine : la réapparition d’un « bateau espion » nord-coréen. Pas de quoi fouetter un chat, puisque de toute façon tous les bateaux nord-coréens sont des bateaux espions, on l’a deviné. Ne voilà-ti pas que le Mangyongbong a été « retrouvé » et qu’« on » pense qu’il fait du trafic avec la Russie (alias l’URSS sur nos écrans). Le bateau des méchants ne peut que faire des choses méchantes. Cela évite de réfléchir et suffit à convaincre les convaincus.


Pour nous qui croyons aux vertus du terrain et des études, nous n’avons pas eu besoin d’aller chercher très loin. Notre dernier voyage collectif avant le COVID, et qui a vu l’ouverture de la région de Rason (la zone économique spéciale de Rajon-Sonbong), nous a permis de visiter le port, avec ses trois quais, deux gérés par la Chine et un par la Russie, où se trouve en permanence et au vu de tous, le ferry mixte marchandises/passagers Mangyongbong... Le plus drôle (?), c’est que la Russie a ouvert une ligne de chemin de fer qui la relie à la RPDC et permet de transporter ce qu’elle veut, en permanence. Sans avoir besoin d’inventer des transports clandestins d’un vaisseau fantôme « qui ne donnait plus de signal depuis 2017 » et qui est apparu « pour la dernière fois à l’occasion des JO d’hiver e 2018 et… que nous avons vu en groupe à Rason en 2019 !


Aussi, quand la radio X nous a demandé de commenter une émission sur « les assassinats dans la famille Kim », nous n’avons pas hésité une seconde pour… refuser. Car justement, à quoi bon ?

Comments


bottom of page