• Patrick Maurus

Édito Octobre 2022



Europe et RPDC


Le Forum mondial Normandie pour la Paix (5ème année) a proposé en septembre différents rendez-vous et débats dont la bonne volonté n’interdit pas de discuter les présupposés. Quelques photos illustrant la notion de « Mur » (comme obstacle à la paix) accueillaient les visiteurs. Il y en avait deux pour la Corée. Deux Corées non, deux photos du même côté. La paix n’est pas encore dans l‘imaginaire de ceux qui l’ont à l’esprit…


De l’autre côté de l’allée, des fonctionnaires européens sont venus présenter « l’Indice Normandie », préparé annuellement par le Service de recherche du Parlement européen avec l’Institute for Economics and Peace. Son but est d’évaluer « les menaces qui pèsent sur la paix et la sécurité. » Parmi les douze critères retenus, les armes de destruction massive, le terrorisme, la désinformation, la cybersécurité, les crises économiques. Si l’Union européenne est traitée comme un seul ensemble de 27 pays (mais qui dispose donc de la bombe ?), pour d’évidentes raisons diplomatiques qui faussent d’emblée l’ensemble, si elle inclut la France qui est en guerre de facto dans plusieurs pays, l’Arménie, par exemple, est fort bien classée, en dépit de l’actualité, ce qui montre que le classement se fait en fait en fonction du degré d’alliance avec les classeurs. Ceux qui Bourdieu nommait des classeurs classés par leur classement. Présentation complexe, donc, pour aboutir à une chose bien simple et bien banale : le danger vient de nos ennemis.


Mais pour ce qui nous concerne ici, nous trouvons la Corée du Sud en septième place (sur 137), ce qui est un tour de force pour un pays en guerre. Et la Corée du Nord ? Cent trente et unième, ce qui ne surprendra aucun de nos lecteurs. Au moment même où nous écrivons ces lignes, RFI nous annonce que douze avions nord-coréens ont survolé… la Corée du Nord. Quelle perfidie !


Ce qui confirme que, pour cette officine européenne, les pays dangereux sont les pays ennemis et les pays ennemis sont les pays dangereux. La géopolitique autorise toutes les âneries.


La paix est donc une question trop sérieuse pour être confiée aux diplomates.


Cerise sur le gâteau, on nous propose une carte qui offre des couleurs pléonasmiques pour représenter ces 137 pays et ensembles, les gentils plus clairs, les méchants plus sombres. Mais il y a un « petit » problème. Il manque un pays sur la carte du monde ! Comme effacé, et qui fait de la Corée du Sud une île. Pour négocier, il va falloir savoir nager. Devinette : Quel est le pays manquant ?



© Illustration de Julien Saint-Sevin Libre inspiration du logo du Forum Normandie pour la Paix ; macrovecto - Freepik